Selon Naomi Baron, professeure de linguistique à l’Université américaine de Washington, et l’auteur de l’essai Words Onscreen: The Fate of Reading in a Digital World ( les mots à l’écran : le sort de la lecture dans un monde numérique), l’avenir des livres numériques serait plus incertain que celui des livres papiers.

Selon l’une des études qu’elle a réalisées, 92 % des étudiants préfèrent consulter les livres dans leurs versions imprimées plutôt que dans leurs versions numériques. De plus, les jeunes semblent éprouver une plus grande satisfaction à terminer un livre en papier plutôt qu’un eBook. Le livre papier augmente donc la persistance de lecture.

Cette étude a aussi permis de découvrir que les jeunes restent plus longtemps concentrés lorsqu’ils lisent des livres papier que lorsqu’ils consultent des livres numériques. Avec leurs tablettes ou leurs liseuses, les étudiants sont plus facilement distraits. Ils sont à un clic d’aller sur leurs applications préférées, de surfer sur le web ou de joindre leurs amis sur Facebook.

L’étude a mis en lumière un autre avantage du livre papier. Même si le contenu d’un livre papier est identique à celui de sa version numérique, le livre papier possède encore une plus grande crédibilité auprès des jeunes. Autrement dit, le livre papier possède une aura de respectabilité que le numérique n’a pas encore.

Les avantages des livres imprimés

Selon l’étude de Naomi Baron sur les habitudes de lecture des jeunes :

  • Le livre imprimé procure plus de satisfaction que le livre numérique.
  • Les informations véhiculées dans un livre papier sont mieux intégrées par le lecteur que celles transmises par un livre numérique.
  • Les lecteurs de livres imprimés ont tendance à recommander les livres lus, et à leur donner des notes plus élevées dans les réseaux sociaux.
  • Les informations transmises par les livres papier sont considérées comme plus crédibles que celle des livres numériques.

Si vous désirez connaître les subtilités du papier pour l’impression numérique, nous vous invitons à lire l’article Question sur le papier