Le calcul des pages en imprimerie

Voici les trois erreurs les plus fréquentes commises dans le calcul des pages en imprimerie et en impression numérique lors d’une demande de soumission.

— Le mauvais nombre de pages. Une feuille a deux pages (recto verso). En impression numérique, nous comptons le nombre de pages, car chaque page nécessite une impression, et les coûts sont calculés selon le nombre d’impressions. Donc, un document de dix feuilles possède 20 pages.

— Il faut préciser si le couvert fait partie du nombre de pages. Par exemple, une brochure de 24 pages, broché-à-cheval (comme les magazines), peut être 24 pages couvert inclus (24 pages au total), ou 24 pages + couvert (28 pages au total). Généralement, on calcule le couvert à part, car il est imprimé sur un papier plus épais. Donc, une brochure 24 pages peut être : 24 pages, couvert à même (autocouverture), ou 24 pages + couvert (donc 28 pages au total). Il est important de le préciser.

Si le document est relié avec une broche en coin, ou sur le côté avec, par exemple, une reliure spirale, n’oubliez pas de préciser si le couvert et le dos (souvent cartonnés) sont imprimés.

— Lorsqu’un document est relié broché-à-cheval (comme les magazines populaires: deux broches sur l’épine du magazine), le nombre de pages est toujours un multiple de 4, car chaque feuille de papier est pliée en deux, donnant ainsi 4 pages. Vous ne pouvez donc pas avoir un magazine broché-à-cheval de 18 pages. C’est 16 ou 20 pages.

Pour obtenir un document de 18 pages, il faut qu’il soit coupé au format final, et non pas plié. Il est alors relié avec une reliure spirale, cerlox, etc. ou broché en coin (mais jamais à cheval)

 

2014-02-27T16:42:52+00:0012 avril 2013|

Laisser un commentaire