Les angles de trames

En imprimerie traditionnelle, chacune des couleurs de la quadrichromie possède son angle de trame. C’est-à-dire que les alignements de points d’une couleur sont différents de ceux des trois autres couleurs. Le jaune est placé dans l’angle le plus visible  0º (90º), puis le noir à 45º. Le cyan est placé à 15º (105º) et le rouge à 75º. Ces inclinaisons permettent aux points de se chevaucher, sans se superposer. Cette disposition crée des motifs que l’on appelle des rosettes.

trames
Il existe d’autres inclinaisons possibles, toutefois le danger de moirage s’accroit si on tente de modifier les angles. Le moirage, c’est un effet d’optique créé par l’apparition de motifs indésirables. Ces motifs accrochent l’œil et font disparaître l’illusion de la couleur.

En impression numérique, les angles de trames fonctionnent généralement selon une disposition linéaire ou stochastique (aléatoire). Les avantages de ces trames, c’est qu’elles produisent généralement des détails plus fins, toutefois, elles ne conviennent pas à de grands tirages, car elles sont beaucoup plus lentes à imprimer. Voilà pourquoi, les presses à grand tirage utilisent toujours les angles de trames traditionnels. Pour en connaître plus sur les angles de trame, nous vous invitons à visiter cet excellent article du site l’arbre aux papiers. 

 

2017-03-06T12:11:35+00:005 février 2013|

Laisser un commentaire