Les trois éléments pour réussir un design de produits imprimés

Dans le domaine du marketing, les anglophones ont établi la règle des 4 P — Product, Price, Place, Promotion — pour assurer le succès de la mise en marché d’un produit.

Saviez-vous qu’il existe aussi une règle pour les designers graphiques, celle des 3 F : Form, Feeling, Function ?

Un bon design graphique se doit de réunir les trois «F». On oublie trop souvent que les graphistes et les designers sont beaucoup plus que de simples «décorateurs». Ils sont des professionnels de la communication. Ils doivent toujours garder comme objectif d’établir une communication avec la cible ( client, prospect, lecteur) dans le but de lui transmettre des informations précises.

Un contexte de production difficile pour les graphistes

Les graphistes sont pressurisés par les délais trop courts, déroutés par des objectifs flous et contradictoires, écrasés par des budgets faméliques. Pour maintenir le cap, les graphistes peuvent se servir des 3F comme d’un guide, d’une ligne de conduite ou d’un rappel pendant les différentes étapes de production. De plus, ils peuvent l’utiliser pour expliquer leurs démarches à leurs clients. Les raisons qui vous ont poussé à faire certains choix. Les clients sont, la plupart du temps, rassurés par ces règles. Car eux aussi évoluent dans un contexte d’affaires de plus en plus flou.

Les 3 règles des 3 F

1 — La forme (Form)

L’attrait visuel

L’harmonie des couleurs

Le choix typographique

2 — Les sensations (Feeling)

Identifier clairement le message à transmettre

Cohésion dans la communication

Déclencher la réaction émotionnelle recherchée

3 — La fonction (Function)

Servir l’objectif de communication

Faciliter la lecture et la compréhension du message

Créer un visuel capable d’être reproduit sur différents supports

Ce dernier point (créer un visuel capable d’être reproduit sur différents supports) est souvent mis de côté. Cela représente un risque, car si le projet connaît du succès, le client voudra certainement réutiliser le concept dans les autres communications de son entreprise. Il est donc utile de prévoir que le visuel du dépliant, par exemple, pourrait se retrouver sur une affiche, un panneau publicitaire ou un emballage. Sans avoir à faire une présentation pour chacune des options, il est bon de conserver en mémoire la multiplicité possible de l’utilisation d’un concept.

2017-03-06T12:11:33+00:003 août 2015|

Laisser un commentaire