Impression de livres : nouveaux débouchés

Malgré le bouleversement créé par les tablettes graphiques et les liseuses électroniques, le livre imprimé semble vouloir survivre. En effet, selon un rapport de R.R. Bowker, le tirage moyen de livres diminue, mais le nombre de titres imprimés lui augmente.

Toutefois, le livre imprimé connaît une forte transformation. Les best-sellers, les livres de poche et les ouvrages scolaires traditionnels connaissent un déclin, particulièrement dans le monde anglo-saxon où les liseuses Kindle connaissent un succès fulgurant. Mais cette décroissance serait compensée par l’apparition de nombreuses petites maisons d’édition spécialisées dans des créneaux très précis. Au total, il s’imprimerait plus de livres que par les années passées, mais le tirage moyen de chaque titre est beaucoup plus faible.

Impression numérique et livres, un duo d’avenir

L’impression numérique joue un rôle clé dans ce nouveau phénomène. En abaissant les coûts d’impression de livres en petite quantité, l’impression numérique permet aux éditeurs de produire des titres destinés à des publics très précis. Même que certaines maisons d’édition publient plusieurs versions d’un même titre : collection annotée, en gros caractères, avec ou sans illustrations, avec bibliographie commentée, etc.

Il est donc encore trop tôt pour annoncer la fin du livre en papier. Même qu’Internet stimule la découverte de nombreux auteurs qui resteraient inconnus autrement. L’une des grandes forces d’Internet est justement de créer des communautés d’intérêts. Et ces communautés à leur tour produisent des sites, des livres et des magazines spécialisés. Paradoxalement, Internet menace le livre en papier, mais lui fournira peut-être aussi les outils pour conquérir de nouveaux marchés.

 

2017-03-06T12:11:35+00:0020 février 2012|

Laisser un commentaire