Les mots de l’imprimerie, quatrième partie

La reliure allemande

La plupart des romans sont reliés avec la technique de reliure allemande, aussi appelée perfect binding. Après l’impression, numérique ou offset, les pages sont assemblées dans le bon ordre. De la colle est ensuite appliquée sur la tranche de la couverture ( le dos). Puis le livre assemblé  y est déposé avec pression.  En fait, comme une image vaut mille mots, vous pouvez visionner notre vidéo sur la reliure allemande. Vous verrez aussi des vidéos de plieuse, de perforatrice et de couteau d’imprimerie.

Le pliage des dépliants

Il existe plusieurs façons de plier un dépliant. Voici les plus répandus, mais attention, ce ne sont pas tous les équipements qui permettent de faire tous ces plis. Avant de choisir un style de pliage pour votre dépliant, parlez-en avec votre imprimeur.

Pli simple

Comme son nom l’indique, le dépliant est simplement plié en deux : 1 pli, deux volets.

Pli accordéon

Pliage en forme de « M » ou de « Z », selon le nombre de volets, qui permet d’ouvrir le dépliant à la manière d’un accordéon. Il peut y avoir 2, 3, 4 et même une dizaine de plis, dans le cas de projet ultraspécialisé, comme les dépliants à l’intérieur des petites boîtes de médicament. Il est parfois appelé pli zigzag.

Pli enveloppant

Le dépliant est plié sur lui-même, toujours dans le même sens. À noter : pour permettre au dépliant de se fermer correctement, le volet qui vient à l’intérieur doit être légèrement moins large que les autres. Il est parfois appelé pli roulé.

Pli fenêtre

Deux plis parallèles aux extrémités du dépliant qui permettent le repli des deux volets extérieurs vers l’intérieur, puis vers le pli central intérieur. Donc, trois plis et quatre volets au total. Il est parfois appelé pli portefeuille.

Pli combiné

Combinaison du pli accordéon et du pli enveloppant pour le dernier volet.

 

2017-03-06T12:11:35+00:00 20 mai 2012|

Laisser un commentaire