L’impression de photos en imprimerie

Quelques conseils dans l’impression des photos en imprimerie

À moins d’avoir des raisons précises d’utiliser des effets photographiques comme le flou, il faut éviter de fournir des photos qui manquent de netteté à votre imprimeur.

En effet, que ce soit l’imprimerie offset, l’imprimerie numérique, l’impression jet d’encre ou la photocopie, chaque procédé de reproduction entraîne des pertes de détails. La qualité des photos reproduites est toujours inférieure à la qualité du fichier informatique ou de la photo originale fournis.

Nous pouvons toujours améliorer la netteté de l’image grâce à des logiciels comme Photoshop. Ces logiciels interprètent les pixels et en ajoutent de nouveaux en tenant compte des pixels voisins. Cette technique est appelée «sharpening» dans le jargon du métier. Mais cela reste une approximation. Ce qui assure le meilleur résultat est encore de photographier dans le plus grand format possible, avec la résolution la plus grande.

La résolution-écran est insuffisante en imprimerie

Sur un écran, les images s’affichent généralement dans une résolution de 72 dpi (dot per inch – point par pouce ). Cette résolution est largement insuffisante pour produire des images de qualité en imprimerie.

La résolution souhaitée en impression offset (presses traditionnelles) est de 300 dpi, au format final. C’est une valeur de base qui garantit une belle qualité d’image.

L’impression numérique peut obtenir des résultats satisfaisants avec une résolution de 200 dpi. Cette différence s’explique parce qu’en impression numérique les angles de trames fonctionnent selon une disposition linéaire ou stochastique (aléatoire), plutôt qu’en angle comme dans l’imprimerie offset. Les avantages de ces trames linéaires ou stochastiques, c’est qu’elles produisent généralement des détails plus fins. Mais elles sont plus lentes à imprimer. Voilà une des raisons pourquoi les gros tirages utilisent l’impression offset et les trames à angles.

Les impressions jet d’encre, pour des affiches de grands formats fonctionnent avec des résolutions plus basses encore, parce ces affiches sont vues de loin. Donc, la nécessité d’avoir des images détaillées de près.

Attention aux agrandissements

Soyez particulièrement vigilant si vous utilisez une partie d’une photo dans le but de l’agrandir. Plus le facteur de multiplication sera grand, plus la perte de détail sera élevée.

Si la section que vous voulez agrandir est à 300 dpi et que vous l’agrandissez à 300 %, vous vous retrouverez avec 100 dpi au final. C’est pourquoi de nombreux portraits tirés de photos de groupe et placés en mortaise apparaissent souvent flous.

 

2018-06-02T17:18:24+00:00 2 juin 2018|

Laisser un commentaire